LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


Vente de 24 Rafale à l’Egypte

La France a signé avec l’Egypte le 16 février 2015 , la première vente de Rafale à l’exportation. Dans un contexte géopolitique tendu, le PDG du constructeur français Dassault Aviation , Eric Trappier, a paraphé le contrat en présence du président égyptien Abdel  Fattah Al-Sassi et du ministre de la défense Jean-Yves Le Drian

Cette signature officielle intervient alors que les avions de combat égyptien sont bombardés quelques jours auparavant  des positions de l’Etat islamique en Libye quelques heures après la revendication par cette organisation djihadiste de la décapitation de 21 Egyptiens

Le contrat comporte également la vente d’une frégate multimission FREEM et des missiles courtes et moyenne portée produits par MBDA (air-air Mica et de croisière Scalp),également un contrat avec Sagem pour des missiles air-sol alors que Sagem de Montluçon  devait fermer en 2016.Le contrat global s’élève à 5,2 milliards et tous les matériels seront fabriqués en France.

En dépit de ses relations privilégiées avec les Etats-Unis, l’Egypte est un client modeste, mais historique des industriels de l’armement  français. Elle a en effet acquis son premier Mirage 3 en juin 1967 après la guerre des six jours et 20 exemplaires du Mirage 2000 en décembre 1981.

 Pour son apport personnel dans ce contrat, l’Egypte devra compter sur l’aide financière de l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis.

 Les capacités opérationnelles de polyvalence du Rafale (défense aérienne, attaque au sol, reconnaissance) ont pesé dans le choix de l’Egypte après la participation de l’appareil aux opérations en Afghanistan, Libye et Mali. Par ailleurs, depuis son accession au pouvoir,  le président Abdel Fattah el-Sissi a changé les alliances traditionnelles avec les Etats-Unis pour se tourner vers la Russie, mais aussi la France.

Par cette vente, Dassault espère un effet « boule de neige ». Les négociations sont également très avancées avec le Quatar après l’échec de la vente du Rafale au Brésil. La France espère enregistrer cette année, un record en matière d’exportation de matériel militaire -10 milliards contre 8 en 2014.