ATTENTION  à partir du   1er Mars 2021 nouvelle adresse de l'ONAC VG

 Service départemental de l'ONACVG du Rhône    Quartier Général Frère  BP 41   22, avenue Leclerc 69998 LYON CEDEX 07        Mail :       magali.molina@onacvg.fr  Tél Standard: 04 81 11 51 60

La déontologie du porte-drapeau

Ce qui suit est une indication et non une contrainte

 

Tenue vestimentaire

Le porte-drapeau qui est le digne représentant de son association et à qui était dévolu l’honneur de porter l’emblème de cette association doit avoir une tenue vestimentaire irréprochable. En principe un pantalon gris et une veste bleu marine ou noire, soit un costume sombre. Il ne peut pas  se mettre en tenue militaire, sauf accord du responsable militaire du lieu. Sa cravate est noire ou celle de l’association qu’il représente. Sa coiffuredoit être représentative de son arme ou de son association, sinon il porte un béret noir. Il ne doit pas être chaussé de basket, mais de souliers si possible noirs. Il a des gants blancs pour tenir son emblème et le baudrier se porte sur l’épaule droite. Les décorations militaires dites pendantes se portent à gauche, celles associatives à droite. L’insigne officiel de porte-drapeau se porte à droite ou fixée sur le baudrier. La hampe du drapeau se tient de la main droite.

Les cérémonies

 

1)     Les défilés

Les porte-drapeaux défilent par 2,3 ou 4suivant l’espace disponible. Il y a lieu de respecter une hiérarchie par rapport à l’emblème à savoir les ordres nationaux, les croix de guerre, les associations ou fédérations d’anciens combattants, puis les autres associations. Les porte-drapeaux se placent derrière la musique ou derrière les détachements militaires qui participent à la cérémonie.

2)     Cérémonies aux monuments aux morts

Les porte-drapeaux arrivent en cortège et se place de part et d’autre du monument. Ils le saluent à l’arrivée et au départ ainsi que lors de la sonnerie aux morts. Ils repartent en ordre et remballent à une certaine distance de celui-ci.

3)     Offices religieux

Le responsable des porte-drapeaux doit se renseigner avant la cérémonie auprès de l’officiant pour déterminer l’emplacement où seront installés les porte-drapeaux. Ces derniers font la haie à l’entrée , puis après que  l’officiant ait accueilli les autorités, ils rentrent derrière celles-ci. Ils saluent l’autel à leur arrivée, au départ et surtout à l’élévation et à la sonnerie aux morts éventuellement. A la sortie , ils font à nouveau la haie avant d’être salués par les autorités, sauf s’il y a un défilé suivi d’une autre cérémonie, auquel cas ils se placent comme prévu au § 1

4)     Obsèques

Les porte-drapeaux se placent de chaque côté du corbillard jusqu’à l’arrivée de l’officiant qui vient accueillir le corps. Selon la coutume locale , ils précèdent ou suivent le cercueil pour entrer ou sortir du lieu de culte. Là, ils se placent à l’endroit désigné. A la sortie, ils forment une haie de chaque côté du corbillard pour rendre un dernier hommage. S’ils se rendent au cimetière, ils se placent de chaque côté de la tombe et rendent un dernier salut.

5)     Lors des remerciements des autorités aux porte-drapeaux , on peut faire reposer les emblèmes, de même lors des allocutions. Il est souhaitable qu’un responsable soit désigné pour chaque cérémonie afin de diriger la manœuvre. Si les porte-drapeaux doivent se rendre à une cérémonie hors de leur secteur, ils doivent prendre les instructions auprès du responsable local.

6)     Si la plus haute autorité enlève son gant pour saluer les porte-drapeaux , il y a lieu de faire de même.

7)      Le salut par les porte-drapeaux n’est dû que : au président de la République, aux drapeaux et étendards militaires et à la sonnerie aux morts.

Ajouter un commentaire