ATTENTION  à partir du   1er Mars 2021 nouvelle adresse de l'ONAC VG

 Service départemental de l'ONACVG du Rhône    Quartier Général Frère  BP 41   22, avenue Leclerc 69998 LYON CEDEX 07        Mail :       magali.molina@onacvg.fr  Tél Standard: 04 81 11 51 60

Coopération franco-Britannique

 

 

Coopération Franco-Britannique de défense

 

Plus poussé par une recherche d'économies que par une véritable fraternité partagée d'armes , les deux traités de défense signés entre la France et la Grande-Bretagne par MM. Sarkosy et Cameron le 2 novembre 2010 à Lancaster house succède a celui conclu en 1947 entre les deux pays et l'accord de St Malo de 1998 , hors la structure de l'OTAN , signé par MM. Chirac et Blair . Ils visent à développer la coopération entre les forces armées des deux pays et leur déploiement conjoint . Mais ne signifie-t-il pas également la mort de l'Europe de la Défense comme l'annonce un certain nombre d'observateurs?.

Pour d'autres , c'est au contraire le début et un progrès pour l'Europe de la défense auquel viendra se joindre de nouvelles nations. La recherche d'économie a été sans doute un des moteurs de ces deux traités au moment ou la Grande-Bretagne réduit son budget de 8% . Mais ils prouvent que les deux premières puissances militaires de l'Europe , au moment ou les états européens taillent dans leur budget de défense , veulent le rester , par ce lien On peut penser que les Etats-Unis ont été consultés avant la signature et ont donné leur feu vert compte tenu de leur coopération avec la Grande-Bretagne - les têtes nucléaires ne sont-elles pas fournies par eux - et que le retour de la France dans l'OTAN a permis cette signature . On peut estimer également que la Grande-bretagne a pu constater que les Etats-Unis se désengageaient peu à peu en Europe ce qui l'a incitée à se retourner vers un rapprochement avec la France . Si par le passé le projet Franco-Britannique de construction de porte-avions n'a pas abouti , néanmoins le programme Jaguar a été réalisé .

Certes le risque n'est pas négligeable au plan de l'industrie Française de défense compte tenu des imbrications liant la Grande-Bretagne et les Etats-Unis dans ce domaine .

Le traité dit de défense et de sécurité prévoit de développer la coopération entre les forces armées des deux pays et leur déploiement conjoint , le partage et la mutualisation de matériels et d'équipements, des procédures d'acquisition et de concertation , la construction d'installations communes , l'accès mutuel des deux pays à leur marchés de défense , la coopération industrielle et technologique . Ce traité est signé sans durée particulière et fera l'objet d'un examen annuel lors des sommets franco-britanniques.

Le traité sur la coopération dans le domaine des technologies nucléaires a été conclu pour cinquante ans. Il prévoit le partage d'installations visant la viabilité et la sûreté des arsenaux nucléaires des deux pays par des expériences de laboratoire . La Grande - Bretagne a des besoins dans le domaine de la sécurité de ses installations , de l'entretien , de la sureté et de la fiabilité de ses charges nucléaires .

Elle a actuellement environ 150 têtes nucléaires et la France un peu plus de 300 . Les essais nucléaires étant abandonnés sont remplacés par des expériences à base de simulation et la France avec les Etats-Unis dispose d'un calculateur qui les permette contrairement à la Grande - Bretagne . Un nouveau centre de simulation sera construit sur le site de Valduc en Bourgogne près de Dijon et un centre de recherche sera ouvert aux spécialistes des deux pays dans le sud-est de l'Angleterre à Aldermaston . Concernant la défense anti-missiles les deux nations la considèrent comme un complément à la dissuasion en raison de sa non-étanchéité et non sa vocation à la remplacer ce qui est la position allemande actuelle.

A ces traités sont joints plusieurs accords

Création d'un force expéditionnaire commune inter-armées pouvant mener des opérations de << haute intensité >>. Elle comprendra une composante terrestre , une composante maritime et une composante aérienne avec leurs états-majors , la logistique et les fonctions de soutien associés . Elle différera de la brigade franco-allemande car elle ne sera pas permanente , mais disponible avec un préavis pour des opérations bilatérales , de l'OTAN , de l'Union Européenne , de l'ONU ou en coalition.

 Création d'ici 2020 d'une force aéronavale d'attaque intégrée avec deux porte-avions à catapulte , un français et un britannique .

Signature d'ici 2011 d'un accord avec AIRBUS sur le soutien des flottes Françaises et Britanniques d'avions de transport militaire  400M et coopération en matière des pilotes et équipages de ce type d'avion.

Etude et développement en commun d'équipements pour les futures générations de sous-marins nucléaires , aussi bien les sous-marins lance missiles que les sous-marins d'attaque . Cette coopération ne concerne ni la population nucléaire , ni les armes nucléaires équipant ces submersibles.

Développement en commun de satellites de communication pour mise en service à partir de 2018 pour la France et de 2022 pour la Grande-Bretagne.

Développement en commun de la prochaine génération de drones de surveillance moyenne altitude et longue endurance (MALE) et lancer en commun en 2012 un programme commun de démonstrateur destiné à préparer les futures drones de combat susceptibles d'entrer en service en 2030.

Dès 2011 , les deux pays vont travailler au développement d'un nouveau missile anti-surface , à l'amélioration des missiles de croisière Scalp et à un missile aérien de courte portée.

Coopération renforcée dans la lutte contre le terrorisme par la détection précoce des activités terroristes de recrutement , la prévention des menaces terroristes nucléaires , radiologiques , biologiques , chimiques et par explosifs , protection des populations et des infrastructures.

le Premier Ministre François Fillon a souligné que << rien dans les traités ne remettait en cause l'indépendance de chacun de nos états sur l'emploi de leurs forces respectives , mais personne ne peut nier que cette coopération franco-britannique renforce globalement la sécurité de l'Europe >>.

 


 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire