LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


Le Général Diégo Brosset

Le Général Diégo Brosset

 

 

brosset_diego1.jpg

 

 

Né le 3 Octobre 1898 à Buenos Aires au cours d’une affectation de son père magistrat dont la demeure familiale se situe à

Rillieux la Pape , il est de retour en France à deux ans et effectue ses études chez les jésuites à Lyon puis à Dole.

Engagé le 7 septembre 1916 au 28éme bataillon de chasseurs à pied . Sergent le 14 septembre 1918 , il termine la guerre avec 4 citations . Il est envoyé au cours d’élèves aspirant à Issoudun et est nommé aspirant en avril 1919 puis après un séjour à St Maixent , il sort avec le grade de sous-lieutenant en octobre 1921.

Il est affecté au 1er Régiment d’infanterie coloniale et entame ensuite une carrière de méhariste pendant 15 ans . Il parcourt la Mauritanie , le sud Algérien , la Tunisie et le Soudan actuellement le Mali . Il a la confiance et l’estime de ses soldats , il admire et respecte les Maures et l’Islam . Fin psychologue , il s’entretient avec les indigènes pour mieux les comprendre car il parle l’arabe et certains dialectes. Il apprend l’arabe littéraire . Il est fait chevalier de la Légion d’Honneur en 1927 . Capitaine en 1930 , il épouse en 1931 une des filles du Général Mangin et revient en France avec 5 citations sur sa croix de guerre TOE.

Affecté au Service des Etudes du Ministère de la Guerre , puis  aux Affaires Indigènes dans le sud Marocain , il est chef du secteur d’Akka . Il entre à l’Ecole de guerre en 1937 et obtient un diplôme des Langues Orientales. Chef de Bataillon en 1939 , il est affecté à l’Etat Major du Corps d’Armée Colonial.

Mais en raison de son anticonformiste , il est envoyé à Bogota en Colombie en avril 1940 comme professeur de stratégie tactique à l’Ecole Supérieure de Guerre.

Il se rallie à de Gaulle le 27 juin 1940 et rejoint l’Angleterre en octobre . Il est nomé Lt-Colonel en décembre 1940 et sert à l’état-major du Général de Gaulle ; Il est condamné à mort par contumance par la cour martiale de Vichy en 1941 . Il fait partie des accompagnateurs du Général au Moyen - Orient , au Tchad au Kenya en Somalie , Egypte , Abyssinie et dans les colonies Britanniques en 1941 . Il devient Chef d’Etat-Major du Général Catroux . Nommé Colonel en 1943 , il devient commandant de l’est Syrien , puis la 2éme Brigade Coloniale en janvier 1943 . Il se bat alors en Lybie , Cyrénaïque , Tripolitaine , Tunisie et sa brigade se distingue sur le djebel Takrouna en faisant de nombreux prisonniers Allemands et Italiens de la division Trieste.

Nommé Général de Brigade le 1er Juillet 1943 , il prend le commandement de la 1ére Division Française Libre (DFL) le 1er août 1943 . Après avoir entrainé sa division , il débarque en Italie au printemps 1944 , participe à la bataille du Garigliano et à la prise de Rome. La 1ére DFL débarque en Provence le 16 août 1944 et participe à la libération de Toulon et d’Hyères . A cette époque , il rencontre la famille Chirac réfugiée à Rayol ou il a établi son PC . Le jeune Jacques Chirac apprenant plus tard sa mort baptise par un panneau un chemin du village << Avenue du Général Brosset >> panneau qui restera plusieurs années en place.

La DFL remonte alors la vallée du Rhône et arrive à Lyon le " septembre par l’ouest et le sud . C’est là que se situe la montée en jeep des marches de l’Hôtel de Ville du Général . Il est nommé Général de Division et dira << Je ne serais jamais un vrai Général mais ma division est une vraie division >> . Il reste quelques jours à Lyon comme commandant de la place , remet en marche l’administration et rétablit le fonctionnement des institutions.

La division combat dans le Jura , à Belfort et en Alsace avant de participer à la bataille des Vosges  à partir du 20 septembre . Le 20 Novembre sa jeep dérape sur le pont du Rahin près de Champaney en Haute Saône ou il disparait dans le torrent.

Son corps est inhumé dans la nécropole nationale de Rougemont dans le Doubs . une stèle a été érigée à sa mémoire à Rillieux la Pape dans le parc Brosset , près de la maison familiale .

Il avait 4 nouvelles citations sur sa croix de guerre 39-45 , était commandeur de la Légion d’honneur du 9 novembre 1944 et Compagnon de la Libération.

Le Général Brosset connaissait très bien le Sahara et a écrit un roman <<Sahara , un homme sans l’Occident >> rappelant la vie et les coutumes des nomades.