LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


Allocution du 8 mai 2016 par Mr Gérard KARSENTY

ALLOCUTION DU 8 MAI 2016

 

- Monsieur le Préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône.

- Monsieur le sénateur, maire de LYON.

- Mesdames et Messieurs les Parlementaires.

- Monsieur le représentant du Président du Conseil Régional d’Auvergne – Rhône-Alpes.

- Monsieur le Général, Gouverneur militaire de LYON, commandant la zone de défense Terre Sud - Est.

- Monsieur le Général, commandant la Défense aérienne.

- Monsieur le Général, commandant la Région de Gendarmerie Rhône-Alpes.

- Messieurs les dignitaires des Grands Ordres Nationaux.

- Mesdames et Messieurs les Elus.

- Mesdames et Messieurs les Membres des Corps Constitués.

- Mesdames et Messieurs les Représentants des Cultes.

- Mesdames et Messieurs les membres des Corps Consulaires de Lyon.

- Monsieur le Président du Comité de Liaison des Associations d’Anciens Combattants du Rhône.

- Mesdames et Messieurs les Présidents des Associations d’Anciens Combattants, Résistants et Déportés.

- Mesdames et Messieurs les porte-drapeaux.

- Mesdames et Messieurs les Jeunes du Service civique.

- Mesdames et Messieurs.

 

- 8 mai 1945, 8 mai2016. Sans la résistance héroïque des britanniques, puis plus tard, sans l’intervention des Etats-Unis après l’attaque de Pearl Harbor par les japonais le 7 décembre 1941, ainsi que l’intervention des armées soviétiques à la suite de l’opération Barbarossa lancée par Hitler le 2 juin 1941, nous ne serions pas ici à commémorer ce 71e anniversaire la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie.

 

- 10 mai 1940, début de la campagne allemande et de l’invasion de la France. Contrairement aux thèses du gouvernement de Vichy, les travaux des historiens ont montré que l’armée française a souvent opposé une farouche résistance. L’aviation française effectue un grand nombre de sorties au cours desquelles plus de 1000 appareils ennemis sont abattus. Ils feront cruellement défaut à la Luftwaffe lors de la bataille d’Angleterre. 90000 soldats sont tués en moins d’un mois et demi.

 

- 16 juin 1940, Paul Reynaud, président du conseil, est contraint de démissionner. Le Maréchal Pétain est nommé à sa place. Le lendemain, il annonce aux français qu’il a demandé l’armistice. Celui-ci est signé avec les allemands le 22 juin à Rethondes.

 

- Dès juin 1940, de nombreux militaires refusent la défaite. De Londres, le 18 juin, le général de Gaule lance son Appel. En France, l’esprit de Résistance pousse plusieurs chefs de l’Armée d’Armistice à camoufler effectif et matériel afin de préparer une prochaine mobilisation clandestine.

 

- Dès le mois d’août, les colonies françaises deviennent un enjeu important. En Afrique, les ralliements résultent d’actions audacieuses ou d’affrontements violents. Le Tchad est le premier territoire africain à se rallier au général de Gaulle.

 

- Février 1941, Leclerc, à la tête d’une colonne de 60 véhicules montés par 400 hommes, part de fort-Lamy et parcourt 1800 km pour attaquer le fort de Koufra au sud-est de la Lybie. C’est la première grande victoire des Forces Françaises Libres, annoncée par la BBC. Le 1er mars 1941, à Koufra, le colonel Leclerc prête le serment « de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs flotteront sur la cathédrale de Strasbourg ».

 

- 26 mai – 11 juin 1942, les 3500 hommes des Forces françaises Libres de la garnison de Bir Hakeim, commandée par le général Koenig, résistent à l’Afrika Korps, permettant à l’armée britannique d’établir une ligne de défense à El Alamein, où elle remporte une victoire importante. Bir Hakeim marque la première action importante des FFL reconnues par les Alliés.

 

- Fin novembre 1942, la Campagne du Fezzan est lancée par Leclerc. Une colonne forte de 4800 hommes et 790 véhicules conquiert le Fezzan. Arrivée à Tripoli le 26 janvier 1943, intégrée dans la 8e armée britannique de Montgomery, elle participe à la reconquête de la Tunisie et entre dans Tunis le 10 mai au côté des Alliés. Après de multiples renforts, elle devient la 2e DB.

 

- En France, de nombreux militaires rejoignent la Résistance et les Maquis. En décembre 1942, le capitaine Romans-Petit crée le premier Maquis de l’Ain. Le 11 novembre 1943, il organise un défilé à Oyonnax. Le colonel Descour participe à l’organisation militaire des Maquis du Vercors, puis au combat entre le 14 et le 21 juillet 1944. En septembre 1944, il est nommé gouverneur militaire de Lyon. Promu général, il l’est à nouveau en août 1956.

 

- Octobre 1943, après des combats acharnés, la Corse est le 1er département français libéré grâce à l’action conjuguée de la Résistance Intérieure et de l’armée française renaissante.

 

- Mai 1944, le Corps Expéditionnaire Français en Italie, sous les ordres du général Juin s’illustre dans la bataille du Monte Cassino, un des points forts de la ligne Gustav où sont repliées les forces allemandes. Avec audace, le corps expéditionnaire français enlève plusieurs positions défensives ennemies et ouvre la route de Rome. Où les français entrent au côté des américains le 4 juin.

 

- 6 juin 1944, Opération Overlord, ouverture d’un nouveau front en Normandie. Les 177 hommes du Commando Kieffer débarquent au côté des Britanniques. La bataille fait rage et laisse un immense champ de ruines. A la demande de de Gaulle, Eisenhower accepte de diriger sur Paris le corps d’armée du général Gerow et la 2e division blindée du général Leclerc. Il est aidé en cela par l’insurrection de la population parisienne. Le 25 août, Leclerc fait son entrée dans Paris où il reçoit la reddition du général Choltitz. Vers 17h00, Leclerc et Rol Tanguy accueillent de Gaulle dans un Paris intact et libéré.

 

- 15 août 1944, Opération Dragoon, débarquement en Provence des troupes américaines et françaises de l’armée B. Les américains remontent la vallée du Rhône par la rive gauche et les français, sous les ordres du général De Lattre de Tassigny, par la rive droite. Lyon est libérée le 3 septembre par les hommes du général Brosset. Poursuivant leur remontée vers le nord, ils effectuent la liaison avec la 2e DB vers Dijon le 12 septembre.

 

- 25 novembre, après de violents combats dans les Vosges, puis dans la plaine d’Alsace au côté des américains, la 2e DB entre à Strasbourg. Le lendemain, Leclerc préside une prise d’armes sur la place Kléber et honore l’engagement pris à Koufra.

Puis c’est la bataille de la poche de Colmar, libérée le 2 février par la 5e DB. L’armée française passe le Rhin le 31 mars et se dirige vers Stuttgart, puis Berchtesgaden avant de franchir le Danube.

 

- Victorieuse et sachant imposer les vues de la France Libre à des Alliés souvent sceptiques, la 1ere armée de De Lattre est le symbole d’une unité nationale retrouvée.

 

- Grâce à ces faits d’armes, la France retrouve son honneur militaire. Lui permettant d’être présente au côté des Alliés lors de la reddition sans condition de l’Allemagne nazie le 8 mai 1945 et du Japon en baie de Tokyo le 2 septembre 1945.

 

- A ce jour, la France joue encore un rôle important sur le plan international. Depuis plus d’un demi-siècle, ses armées défendent ses valeurs dans toutes les parties du monde, dans le cadre des Opérations Extérieures, les OPEX. Au cours des quelles plusieurs centaines de militaires ont été tués ou blessés.

 

Je vous remercie de votre attention.

 

G. Karsenty – Président des CMVA du Rhône.