ATTENTION  à partir du   1er Mars 2021 nouvelle adresse de l'ONAC VG

 Service départemental de l'ONACVG du Rhône    Quartier Général Frère  BP 41   22, avenue Leclerc 69998 LYON CEDEX 07        Mail :       magali.molina@onacvg.fr  Tél Standard: 04 81 11 51 60

Le Centre des Archives du Personnel Militaire

 

archives-militaires-le-bcaam-de-pau-devient-le-capm-illu-l.jpg

 

Le Centre des Archives du Personnel Militaire (CAPM)

Depuis le 1er janvier, le BCAAM a quitté la tutelle de la DSN (Direction du Service National) pour être rattaché au Service Historique de la Défense. Il a pris alors l’appellation CAPM ,Centre des Archives du  Personnel Militaire. Ce centre gère et conserve  les dossiers ( 26 millions) des Français ayant effectué leur service militaire jusqu’à ce que les intéressés aient atteint l’âge de 90 ans.(les dossiers sont ensuite reversés aux archives départementales), ainsi que ceux des étrangers ayant servi dans l’armée française.

Mais plus que l’appellation ou la tutelle , c’est une réorganisation de taille que se prépare à vivre le BCAAM. L’objectif à long terme est que le CAPM devienne un véritable centre d’archives au service du public. Il sera alors un guichet unique et verra sa mission évoluer. C’est ainsi qu’il recevra  la totalité des dossiers individuels  des officiers des trois armées. Ce CAPM sera composé uniquement  de personnels civils et son effectifs sera porté à 276 personnes conservatrices du patrimoine, toutes formées au métier des archives. Bien entendu c’est un travail  à long terme qui sera mené sur plusieurs années. A ce jour   le BCAAM a numérisé  l’intégralité des fiches de contrôle depuis la classe 1968 , ce qui facilite la communication des pièces administratives aux administrés .Il joue un rôle important dans l’attribution des décorations  ainsi que dans la tenue des fichiers des citations et récompenses. Il vérifie également la validité des demandes de cartes de combattants  formulées par l’ONAC. Ainsi chaque année, le BCAAM traite 200 000 demandes provenant des particuliers  et des administrations.

 


 

Ajouter un commentaire