LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


Fin des Opérations OTAN en Libye

L’ONU met fin aux opérations de l’OTAN en Libye

Sept mois après avoir autorisé le recours à la force en Libye, le Conseil de sécurité de l’ONU ,a estimé jeudi 27 octobre 2011, que l’OTAN avait rempli sa mission et a décidé d’y mettre fin. Ces décisions ont fait l’objet de résolutions unanimes malgré les divisions entre les 15 pays membres. La Russie, la chine, l’Afrique du Sud, le Brésil et l’Inde accusent les Alliés d’avoir outrepassé leur mandat.

« Les militaires de l’OTAN souhaitaient en finir au plus vite , ils étaient prêts à plier bagage avant même l’arrestation du colonel Kadhafi » confie une source onusienne qui regrette un certain « cafouillage » en termes de coordination entre Bruxelles et New York. Le 31 octobre à 23h59, heure libyenne, la zone d’exclusion aérienne sur la Libye et l’autorisation de recourir à <<tous les moyens nécessaires >> pour protéger les civils seront caduques. Le conseil « se félicite de la tournure prise  par les événements en Libye » prometteuse d’un << avenir démocratique, pacifique et prospère. >> affirme le texte présenté par la Russie et la Grande-Bretagne, avant d’exhorter les autorités libyennes « à se garder de toutes représailles ». Cette résolution « clôt ce que l’histoire jugera comme un chapitre dont le Conseil de sécurité pourra s’enorgueillir » a jugé l’ambassadrice américaine , Susan Rice.

 Le représentant de la France, Gérard Araud, a exprimé la fierté de son pays d’avoir contribué à << la libération de la Libye >>. La veille , l’ambassadeur adjoint libyen, Ibrahim Dabbashi, avait prié les 15 pays  membres de ne pas se hâter , soulignant les retards dans la réorganisation des forces libyennes, les << seules  à même d’assurer la sécurité du peuple et le contrôle des frontières >>.

Les appels du nouveau régime à prolonger la présence occidentale, ne serait ce que jusqu’à la fin de l’année n’ont pas été entendus. « Politiquement cette intervention ne se justifie plus » a estimé un expert onusien « Il n’y aura pas d’autre mandat » insiste-t-il. Après le vote , l’ambassadeur russe, Vitali Tchourkine a évoqué de << nombreuses violations>> des résolutions par l’OTAN en Libye et estimé que <<des leçons devraient être tirées>>  au Conseil de Sécurité

<< Il est évident que les Russes ne voteront plus jamais une résolution autorisant l’usage de la force ou s’ils le font ce sera de façon plus encadrée >> assure un diplomate. Il y voit la un « tournant politique et relève qu’il y aura désormais un avant et un après Libye ».

En attendant, cherchant sans doute à se couvrir contre d’éventuelles    poursuites, soulignent les diplomates, la Russie entend présenter  au vote une résolution exhortant  la Libye à lutter contre la prolifération des armes accumulées par le régime Kadhafi. Le texte vise en particulier les quelque 20 000 missiles sol-air libyen - la plupart d’origine russe - militairement obsolètes mais faciles à transporter , qui pourraient alimenter  plusieurs guerres africaines  ou tomber entre les mains du réseau Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)