LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


Le Temps des Léopards

Livre   à   lire  " Le Temps des Léopards d'Yves Courrière "

En complément du Récit d'Yves Courrière  : par le Général (2S) Jean BRUN

EMBUSCADE AVANT LE CONGRES DE LA SOUMMAM

                          EN JUILLET  1956

Au mois de juillet 1956 , je me trouvais avec ma compagnie , la 1ére Cie du 11éme RIC à Tazmalt dans la vallée de la Soummam ou était mon PC après avoir  été stationné à Arafou près d'Akbou , à Tizi N' Slib près du col de Chellata et à Djorf près de M'Sila.

Le 22 Juillet je tendais une embuscade de nuit au sud de Tazmalt , à quelques kilomètres de la commune avec une dizaine de Tirailleurs et le Sergent/Chef Flèche . Donc ce n'était pas des rappelés comme l'écrit Yves Courrière dans son livre << Le Temps des Léopards >> mais des Tirailleurs Sénégalais. Quand un groupe de Fellaghas s'apprétait à franchir la route puis la rivière Soummam . Un échange de coups de feu n'a rien donné , mais un bourricot apeuré est venu vers nous et nous l'avons récupéré. De retour au PC , je me suis aperçu que cet âne était chargé de nombreux documents venant de Suisse et d'Egypte ainsi qu'un lot de galons Fellagha que j'ai d'ailleurs gardé en partie et dont j'ai fait don au Musée Militaire de Lyon.

J'ai envoyé ces documents au PC du Bataillon à Akbou qui les a fait suivre sur Alger par hélicoptère , compte tenu de leur importance . On a su par la suite que dans ce groupe , il y avait Amirouche et Krim Belkacem.

Je pense que grâce à ces documents on à découvert qu'aurait lieu le congrès de la Soummam ainsi baptisé depuis , ce qui a déclenché de nombreuses opérations dont une montée par la 7éme DMR et une activité soutenue dans la zone des Bibans . Le Congrès se serait tenu à Ighzer Amokrane le 31 Juillet 1956.

Aucune récompense n'a suivi cette prise , sauf que comme il y avait deux sacoches en cuir , le Sergent/Chef Fléche m'a demandé une des sacoches que je lui ai donné , ce qui a entrainé des demandes d'explications car le deuxième bureau à Alger en comparant les documents s'est aperçu qu'il y avait plusieurs origines dans les documents.

Par contre je n'ai jamais vu la couleur des 500.000 francs mentionnés dans le livre , a mon avis , ils n'étaient pas sur ce bourricot.