LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


L’accident ferroviaire de Saint Michel-de-Maurienne

La bataille de Caporetto dans le massif des Dolomites*  « aujourd’hui Kobarid Slovénie » se déroule  du 24 octobre 1917 au 9 novembre 1917 .

Le 24 octobre les Austro-Allemands déclenchent une grande offensive sur les positions italiennes de la vallée de l’Isonzo . La rupture du front à Caporetto entraine l’effondrement et le repli de tout le dispositif italien . Une intervention franco-britannique permet un rétablissement sur la rivière Piave et évite la prise de la Vénétie . Dès le 26 octobre six divisions françaises et cinq divisions anglaises sont mises en route vers le front italien et la bataille se stabilise dans les premiers jours de décembre . La neige commence à tomber .En prévision de leur offensive du printemps 1918 les Allemands retirent leurs troupes . Durant les combats , les Italiens ont perdu 37000 hommes , et dénombrent 90000 blessés et plus de 300 000  prisonniers .

Cette bataille va avoir un prolongement en France avec dans la nuit du 12 au 13 décembre 1917 la plus grande catastrophe ferroviaire sur le territoire national, soit entre 400 et 700 morts .

Dans la nuit du 12 au 13 décembre 1917 un train militaire, le train 612 revient d’Italie, rempli de 1200 permissionnaires qui avaient été envoyés pendant plus d’un mois aider les troupes Italiennes à reprendre le terrain perdu lors de la bataille de Caporetto,  principalement des soldats du 78ème régiment d’infanterie de ligne . Après avoir franchi le tunnel du Fréjus , leur train  arrive en gare de Modane où deux voitures supplémentaires sont attelées . Le train devait conduire les soldats français à Chambéry . De là ces derniers devaient partir rejoindre leurs familles un peu partout en France pour une permission de 15 jours à l’occasion des fêtes de fin d’année . Le train était composé de 19 wagons et il transportait officiellement 982 poilus dans des voitures en bois avec un châssis métallique .C’est vers 23h15 que le train quitte Modane . Le début de la descente s’effectue normalement mais à partir du Freney peu après Modane le train prend une vitesse excessive qui ne cesse d’augmenter et bientôt devient incontrôlable . Faute de freins suffisants , dans la descente peu avant l’entrée de la gare de Saint Michel de Maurienne, il déraille à plus de 100km/h , les voitures enchevêtrées prennent feu , « La vitesse autorisée était de 40km/h »  sans doute à cause des bougies qui avaient été allumées pour éclairer les voitures . Le feu fut également attisé par les grenades et les munitions conservés par les permissionnaires .L’incendie ne cessa que le lendemain soir . De l’amas de ferraille , plus de 424 corps furent retirés et identifiés, le bilan approcherait les 700 morts . Cet accident est resté classé secret militaire pendant de nombreuses années après la guerre . En 1961 les restes des victimes furent transférés à la nécropole de la Doua et le 12 décembre 1998 pour le 81ème anniversaire une stèle fut inaugurée à Saint Michel de Maurienne .

Origine du mot Dolomites .

Déodat Guy Sylvain Trancède (Gratet) de Dolomieu « 1750-1801 » est né à Dolomieu , village de l’Isère et fut un pionnier de la géologie alpine .

En 1781 , il se rend en Italie où il étudie l’Etna , le Stromboli et l’île de Vulcano . Ses travaux seront publiés en 1783. En hommage à toutes ses recherches , l’Italie donne en 1876 le nom de « Dolomites » à une région des Alpes italiennes .

Déodat participe à la campagne d’Egypte « 1788-1799 » . Sur le chemin du retour , il est fait prisonnier par les italiens et ne sera libéré qu’après la victoire de Marengo .

Sources : « Les Francs Maçons de l’Expédition d’Egypte » d’Alain Queruel éditions du Cosmogone .

 

Commémorations

Entre le samedi 2 décembre et le dimanche 17 décembre 2017 , la ville de Saint Michel de Maurienne en partenariat avec les communes de Modane , Fourneaux Le Frenay , Orelle  organise différentes manifestations sur la Grande Guerre : conférences , cérémonies en hommage aux victimes , expositions avec la participations de collectionneurs, concerts avec la fanfare du 27ème Bataillon de chasseurs Alpins .

Le lundi 18 décembre cérémonie à la Nécropole de La Doua à 11 heures

www.saint-michel-de-maurienne.com

Catastrophe-ferroviaire-deSaint-Michel-de-Maurienne-12-Décembre-1917 .