LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


Campagne d’Afrique du Sud-Ouest en 1914

Les possessions allemandes du sud-ouest de l’Afrique (aujourd’hui Namibie) sont un immense territoire aride dont la capitale est Windhoek située à 200 km des côtes de l’Océan Atlantique. Le désert de Namib est une zone complètement déserte.3 000 soldats allemands sont stationnés dans la capitale et peuvent compter sur le soutien de 7 000 hommes adultes , des colons allemands, dans la capitale. De plus, les Allemands ont de bonnes relations avec les Boers qui ont mené une guerre sanglante contre le Royaume –Uni à peine 12 ans plus tôt.

Le début des hostilités en Europe fait prendre conscience au gouvernement d’Afrique du Sud de l’importance de sa frontière avec la colonie allemande. Le premier ministre ,Louis Botha, indique à Londres que l’Union d’Afrique du Sud peut se défendre seule et que les troupes sud-africaines sont en mesure d’envahir les  colonies allemandes. Les troupes britanniques peuvent donc repartir vers la France.

 Les troupes sud-africaines sont mobilisées  le long de la frontière sous le commandement du général Henry Loukine. Mais la campagne de Namibie n’aura pas lieu dans l’immédiat. Les  Britanniques vont se heurter à une nouvelle rébellion en armant les Boers, leurs anciens ennemis Tandis que Louis Botha et le général Smuts , des dirigeants boers, prennent parti pour les Britanniques ,12 000 Boers avec les généraux Christiaan Beyers , Christian De Wet et le Lt-colonel Maritz se rebellent contre le gouvernement sud-africain. Au cours de deux batailles en octobre 2014, les rebelles sont défaits, les sud-africains étant commandés par le général Smuts et fin 2014 la rébellion prend fin.

En mars 1915, les troupes sud-africaines sont prêtes. 65 000 hommes se dirigent en quatre colonnes vers la colonie allemande dans le nord du territoire et occupent Walvis Bay et Swakopmund. Ils rencontrent de vives résistances et s’emparent de la capitale Windhoek le 12 mai 1915. La majeure partie du territoire est occupée, mais les Allemands refusent de se rendre. Les Allemands sont peu à peu repoussés dans le nord-ouest du pays, sont battus à Otavi le 1er juillet et se rendent à Khorab le 9 juillet.