LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


Allocution de Mr Jean RICCI pour le 5 décembre 2014

DISCOURS - CEREMONIE DU 5 DECEMBRE 2014 - MEMORIAL AFN DE BRON

 

Voici 60 ans , le 1er Novembre 1954 , jour demeuré tristement célèbre dans notre pays, sous la désignation de " Toussaint Rouge ", une insurrection sanglante débutait, sur le territoire Français de l'Algérie.

 

Dans le car effectuant la liaison Biskra-Arris , dans les Aurés , principal foyer de l'insurrection , 2 passagers , le Caid Hadj SADOK , ancien lieutenant de l'armée Française et l'instituteur Guy MONNEROT étaient abattus , la Caserne de Batna était attaquée ,au total, plus d'une trentaine d'attentats étaient relevés dans le pays , qui rappelons-le, était département Français.

Ces actions étaient revendiquées par un mystérieux groupe , le FLN - Front de Libération Nationale .

 

Il s'agissait,donc bien d'une guerre civile , que notre pays allait devoir affronter. Pierre Mendes France, Président du Conseil depuis Juin 1954 , affirmait avec force à l'Assemblée Nationale " A la volonté criminelle de quelques hommes , doit répondre une répression sans faiblesse ,car elle est sans injustice. On ne transige pas lorsqu'il s'agit de défendre la Paix intérieure de la Nation , l'Unité, l'Intégrité de la République . Les départements d'Algérie constituent une partie de la République Française . Ils sont Français depuis longtemps et d'une manière irrécocable . Jamais la France , aucun gouvernement, aucun parlement français , quelles que soient d'ailleurs ses tendances particulières , ne cédera sur ce principe fondamental. Ici c'est la France. " Le 12 Novembre 1954 , François Mitterand , Ministre de l'Intérieur, en visite en Algérie, réagissait brutalement, en disant " l'Algérie c'est la France , la négociation avec les rebelles , c'est la guerre ."

 

Car, sous le terme officiellement employé à l'époque par la France " d'événements d'Algérie" , il s'agissait bien d'une guerre , qui allait faire de nous , anciens combattants d'Algérie, réunis aujourd'hui devant ce Mémorial, les combattants de la dernière génération du feu du 20 ème siècle.

Ce conflit se doubla d'une guerre civile et idéologique à l'intérieur des deux communautés, donnant lieu à des vagues successives d'attentats, d'assassinats et de massacres sur les deux rives de la Méditerranée.

 

Durant dix ans , prés d'un million et demi d'hommes , militaires de carrière , jeunes appelés ou rappelés du contingent, parce que la Patrie le leur avait demandé, servirent avec courage , honneur et dignité,sur cette terre lointaine et inconnue pour beaucoup d'entre eux , appliquant les ordres qu'ils avaient reçus.

 

Les forces de l'ordre s'efforcèrent de redonner confiance à la population terrorisée par les exactions des insurgés.

Tout en menant des actions de pacification, l'armée Française , renforcée par des milliers d'autochtones , se lança avec succès à la poursuite des bandes rebelles. Malheureusement, la signature d'accords avec les représentants du FLN , le 19 Mars 1962 , priva l'armée Française d'une victoire acquise sur le terrain.

 

-Retenir la date du cessez le feu pour honorer les morts des combats en Afrique du Nord, dont prés de 25000 tués ou disparus :

- Ce serait oublier qu'après ce semblant de trêve , des milliers de Harkis , moghaznis et supplétifs , ainsi que des civils ont été torturés et massacrés.

-Ce serait oublier qu'après ce semblant de trêve et jusqu'à l'indépendance de l'Algérie , plus de 500 militaires sont morts pour la France.

C'est pourquoi, à la demande des Associations d'Anciens Combattants et de Veuves de guerre, les Pouvoirs Publics ont officialisé la date du 5 Décembre, jour de l'inauguration du Mémorial National à la Mémoire des Victimes des combats en Algérie, Tunisie et Maroc Ce lieu de Mémoire a , depuis 2003 , une portée historique , puisqu'il conserve les noms de tous les combattants morts pour la France , en A.F.N.

Hors de toute polémique politicienne ou partisanne , cette date a précisément été retenue par la majorité des Associations d'Anciens Combattants, et instaurée par décret, n° 2003-925 , du 26 Septembre 2003 , parce qu'elle n'exalte pas ce qui fut une victoire pour les uns , un abandon pour les autres .

-60 ans après le déclenchement de la guerre d'Algérie , ce 5 décembre appelle les Français à se rassembler devant les Monuments, pour rendre Hommage aux Militaires, supplétifs et civils , morts en Afrique du Nord , dans l'accomplissement de leur devoir au service de la France.

Ce 5 Décembre appelle aussi les Français à honorer la Mémoire des Victimes des opérations extérieures où l'Armée Française est engagée aujourd'hui à travers le Monde, pour protéger des peuples de la barbarie et maintenir, au nom de la France , une paix menacée.

 

 

Vive la France.

 

POUR LE COMITE D'ENTENTE -  JEAN RICCI - Président Départemental de l'U.N.C Rhône