LA FRANCE MUTUALISTE 21Boulevard des Brotteaux 69006 LYON Tel: 04 72 10 06 75 Fax: 04 72 10 90 29

Mail : lyon691@la-france-mutualiste.fr


Allocution de Mr Jean RICCI le 9 Juin 2015 Cérémonie BIR-HAKEIM

La Bataille de BIR HAKEIM – mai – juin 1942, La Bataille ou '' Le Monde a reconnu la France '' , voici 73 ans . 

Nous sommes en mai 1942. La bataille du désert fait rage en Libye, entre les Britanniques et l'Afrika Korps du maréchal Rommel , autour de la position fortifiée de Tobrouk , l'objectif final des allemands étant la prise du canal de Suez. 

Rommel souhaite contourner les positions anglaises et passer par le sud en prenant la position de Bir Hakeim , pour foncer vers l'Egypte. La position est tenue par la 1 ère brigade Française Libre , commandée par le Général Koenig. 

Unité assez hétérogène formée au grés des ralliements successifs , elle est composée de 3700 hommes , dont 2 bataillons de la légion étrangère , les 2 ème et 3 ème demi-brigade de la Légion Etrangère , mais également des volontaires etrangers , des tirailleurs coloniaux , Noirs d'AEF , Pacifiens, Indochinois , Malgaches , nord – africains ,Libanais, Pondicheriens, la 1ère Brigade apparaît comme une étonnante synthése de la France et de son empire. 

Le Général Saint – Hillier décrira le position que doivent défendre les français libres, comme un simple croisement de pistes dans un désert aride , caillouteux et nu , que balaient les vents de sable . Bir Hakeim est vu de partout . Le champ de bataille se caractérise par une absence totale de couverts et d'obstacles naturels. 

La tache s'annonce immense , de plus la 1ère brigade ne bénéficiant pas d'un armement nécessaire pour résister à une bataille prolongée. Le dispositif défensif initial est mis en place par le Général de Larminat , puis par le Général Koenig , qui ayant fait la 1ère guerre mondiale , s'inspire des fortifications de la Grande Guerre et fait creuser à ces hommes des positions fortifiées à 1 mètre de profondeur. 

Le 27 mai1942 , la position de Bir Hakeim , attaquée par les divisions blindées Italiennes ''ARIETE '' et ''TRIESTE'' , soutient un combat acharné mené jusqu'à l'intérieur du point fort. L'ennemi repoussé laisse 40 chars sur le terrain. 

Du 1er au 10 juin , la position , harcelée méthodiquement , est complètement encerclée par des forces allemandes et italiennes , en supériorité numérique écrasante . Le Général Rommel commandant les forces ennemies , s'efforce de faire sauter ce verrou . A l'ultimatum exigeant une reddition , le Général Koenig , commandant la brigade française répondra '' Nous ne sommes pas ici pour nous rendre '' . Les allemands et les italiens ne passeront pas et ce malgré les assauts répétés des 45000 hommes entourant la position française , sous les ordres de Rommel en personne. Ce dernier dira : '' Sur le théatre des opérations africaines , j'ai rarement vu un combat aussi acharné ''. 

Après avoir résisté pendant 14 jours , grâce notamment au soutien de la Royal Air Force , les hommes du général Koenig reçoivent l'ordre d'évacuer la position . Ils tentent une sortie dans la nuit du 10 au 11 juin et rejoignent la position anglaise de Gasr el Abid au petit matin , après des combats acharnés pour briser l'encerclement. 

Les français auraient perdu 1500 hommes ( un petit tiers de morts , un tiers de blessés , un tiers de prisonniers ou disparus ) , les forces de l'axe prés 3300 hommes. 

Winston Churchill résumera l'importance stratégique de la résistance française en ces mots : ''En retardant de 15 jours l'offensive de Rommel , les Français Libres de Bir Hakeim auront contribué à sauvegarder le sort de l'Egypte et du Canal de Suez.'' Le mot de la fin revient au Général de Gaulle qui dira dans un télégramme au Général Koenig ''A Bir Hakeim un rayon de sa gloire renaissante est venu carresser le front sanglant de ses soldats. Le monde a reconnu la France.